Bienvenue en Ostaria !

__________________

Actualités - Derniers articles - Chirper™ - Journal Officiel


Petit guide pour les politiciens en herbe

NOUS SOMMES EN L'AN 172

__________________

Salle Frédéric Chimolet

Maire :
Population :
856 234
Répondre
Avatar du membre
État d'Ostaria
Institution
Messages : 87
Enregistré le : dim. 10 mars 2019 17:14
Personnage : Principal

ven. 15 nov. 2019 16:35

Image


Cette grande salle de spectacle est nommée en l'honneur d'un célèbre écrivain du début du 1er siècle de notre ère, qui a particulièrement exercé son activité en tant que dramaturge.

Avatar du membre
Christian Duroux
Président de l'Assemblée Nationale
Messages : 168
Enregistré le : mar. 19 mars 2019 16:38
Personnage : Principal

Parti politique

ven. 15 nov. 2019 18:00

Christian Duroux s'était déplacé à Fontour, dans le cadre de sa grande tournée d'Orbône. Même si le déplacement était prévu depuis longtemps, il savait que Jean-Marc Wexler s'y était rendu il y a peu, et voulait en profiter pour montrer la dimension sociale de sa propre liste.
Une fois la salle complètement remplie − au point que certains s'assirent sur les marches −, un chauffeur de salle intervint pour réveiller la foule et la préparer à la venue du principal intervenant.
Puis celui-ci fit son entrée, applaudi avec enthousiasme par tous ceux qui assistaient au meeting.


Christian Duroux : Fontourais, Foutouraises !
Vous le savez, j'ai commencé une tournée dans toute la région d'Orbône. Il y a deux jours, j'étais à Tasasque, et je serai bientôt à Odail et à Lunont. Aujourd'hui, j'aimerais vous présenter ma vision d'Ostaria dans 6 ans, à la fin de la mandature que vous accorderez aux élus de l'Assemblée Nationale et démêler certaines idées reçues que l'opposition aime diffuser sur le programme du Mouvement Uni pour la République et du Parti Libéral-Conservateur.

Pour nous, afin de porter la voix d'Ostaria à l'international, il n'y a qu'une seule possibilité : bâtir une alliance forte entre des peuples amis et alliés pour la coopération dans l'intérêt de chaque État, et dans le respect total de la souveraineté de chaque nation. Cette alliance s'appelle l'Entente des Nations. Certains proclament qu'elle ne survivra pas, parce notre peuple ami, le Royaume-Uni d'Orient et d'Aralame, est en mauvaise passe. Nous, nous disons qu'au contraire, cette situation témoigne d'une solidité à toute épreuve de notre entente. Lorsque le Royaume-Uni a été touché par cette catastrophe, quels pays ont réagi ? Quels pays ont décidé d'apporter tout leur soutien, matériel ou humain, nécessaire à la reconstruction du pays ? Ostaria. Imaginez que la même chose arrive chez nous, et que l'Entente des Nations se soit disloquée. Nous serions alors tout seuls, sans assistance, sans soutien, condamnés à subir les plus graves événements, des milliers de morts, des années à faire disparaître les plaies. Mais l'EDN ne se disloquera pas, car, dans les pires situations, ses membres restent et resteront fidèles, pour le bien de leurs peuples respectifs.
L'EDN est l'avenir, et elle nous permettra de nous élever. Dans 6 ans, nous voulons avoir transformé cette alliance naissante en un véritable pôle mondial, une puissance qui a son mot à dire. Et notre détermination est à la hauteur de nos ambitions !

Sur un tout autre sujet, on a critiqué la liste d'union, dont le projet économique aurait été flou, incompréhensible, car cette union s'est faite entre des personnalités aux idées très diverses, parfois libérales, parfois plasselistes. C'est là la force de cette alliance : s'entendre avec tout un chacun pour former une majorité cohérente. Mais notre vision de l'économie n'est floue que pour ceux qui souhaitent la voir ainsi. Pour nous, la société doit être partagée. Nous voulons donc à la fois assurer le plus grand soutien aux entreprises ostariennes, pour qu'elles se développent et amènent la croissance à notre pays, tout en garantissant un fort socle de services publics de qualité, incluant des services de police, de justice, d'éducation − à la fois élémentaire, secondaire et supérieure −, de santé, de transports, de communication. Voilà notre vision des choses. Nous voulons favoriser l'innovation et la création d'entreprises, vitales à notre pays, mais souhaitons également fournir des services publics importants à la population. Et cela aboutit à un sain équilibre entre privé et public.

Enfin, on a reproché au MUR et au PLC − surtout au MUR, puisqu'il est le meilleur rempart contre l'extrémisme communiste − d'être un parti antisocial. Cela est le mythe sur lequel reposent une grande partie des arguments de la gauche de monsieur Wexler et de l'extrême gauche de messieurs Lavaud et Chastain. Mais cela ne tient pas debout, car, ce que le MUR a toujours recherché, c'est la justice sociale. Le MUR a toujours veillé à ce que l'égalité règne, tout en laissant la liberté à chacun, par son travail, de réussir.
Par exemple, peut-on qualifier un parti d'antisocial si une grande partie de son projet politique consiste à mettre en place un grand plan pour l'accès à l'emploi ? Peut-on nous qualifier d'antisociaux, lorsque nous proposons de fournir à tout demandeur d'emploi une rémunération, en échange d'un travail d'intérêt général, alors que, pour le moment, ils sont laissés sur le carreau ? Sommes-nous antisociaux, lorsque nous voulons imposer un cadre légal aux licenciements, lorsque nous voulons instaurer des règles sur les conditions de travail, lorsque nous voulons instaurer un service de médecine du travail ? Non, c'est au mieux de l'incompétence, au pire, une volonté électoraliste de manipuler les électeurs pour leur faire croire que le MUR est le grand méchant parti d'Ostaria, et que tous les maux viennent de lui !

Mais le MUR n'est pas mort ! Contrairement aux fantasmes de certains, le MUR vit et triomphe ! Nous sommes convaincus que, à l'issue de l'élection, la liste d'union à laquelle nous participons arrivera en tête, pour former un gouvernement qui écoute toutes les voix divergentes, toutes les idées différentes, pour agir dans l'intérêt des Ostariens.
Pour faire vivre la République, il faut rassembler ! Et c'est là notre projet : rassembler pour Ostaria !

Vive la République, vive Ostaria !

Les drapeaux s'agitèrent, les cris fusèrent, Duroux descendit à la rencontre de la foule, serrant des mains et distribuant à qui s'approchait des petits livrets comprenant le programme de la liste.

Répondre

Retourner vers « Fontour »

  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité