Bienvenue en Ostaria !

__________________

Actualités - Derniers articles - Chirper™ - Journal Officiel


Petit guide pour les politiciens en herbe

NOUS SOMMES EN L'AN 178

__________________

Zénith de Lunont

Maire :
Population :
9 573 195
Avatar du membre
Jérôme Plassel
Décédé(e)
Messages : 195
Enregistré le : jeu. 28 févr. 2019 16:01
Personnage : Principal

Parti politique

lun. 16 sept. 2019 16:37

La salle explosa. En tout cas, c’est ce que l’on aurait pu croire de l’extérieur, car toutes les énergies se déchaînèrent à cet instant. Jérôme Plassel était devenu, pour les militants du MUR, un être mystique, un sauveur, un guide, presque un dieu. Il salua la foule, ainsi que Pierre Jourdan et Christian Duroux, qui se levèrent. Heureusement, le président pouvait désormais se tenir debout et marcher normalement, malgré son accident vasculaire cérébral de l’année précédente.

Jérôme Plassel : Mes chers compatriotes,

Merci pour votre accueil des plus réjouissants ! Vous me donnez le courage et la fierté de représenter la nation en toutes circonstances !

Toute ma vie, je l’ai dédiée à notre République. Tout jeune, je me mobilisais déjà pour la fin de la monarchie d’Ostaria ; puis à nouveau pendant la tragique guerre civile qui nous a tous profondément marqués. Toute ma vie, j’ai voulu fortifier la République, rendre Ostaria plus forte. Désormais, mon objectif est atteint. La République est en bonne santé, plus fière que jamais, plus démocratique que jamais ; car, aujourd’hui, se présentent à l’élection présidentielle plus de candidats qu’il n’y en a jamais eu ! Et cela, c’est pour moi une grande réussite.

Chacun de ces candidats a une vision différente de l’avenir, que je respecte. Mais je me sens proche du projet d’Alexandre de Brétigny. Évidemment, j’ai été le témoin de son incroyable talent, comme l’ont dit Christian Duroux et Pierre Jourdan, qui peuvent d’ailleurs être fiers d’eux-mêmes, mais, au-delà de ses capacités à exercer le plus haut poste de l’État, il y a un projet, un projet d’envergure.

Ce projet correspond à ce à quoi nous aspirons tous, ce que j’ai voulu défendre tout au long de mes mandats. Il s’agit de protéger et de défendre Ostaria. À l’international, bien entendu, en renforçant nos liens avec les États de l’Entente des Nations, mais aussi au sein même de la nation, car protéger les salariés et les employeurs ostariens sera un objectif de la plus haute importance. Protéger les étudiants, en leur garantissant l’accès à l’instruction ; protéger les habitants des campagnes, en développant les transports et en faisant perdurer les services de proximité ; mais aussi les retraités, en réformant le système de retraite pour tenir compte de la pénibilité de leur travail passé. Enfin, pour tous, nous voulons protéger notre environnement et notre qualité de l’air, menacés aujourd’hui par des pratiques que nous pouvons faire évoluer dans l’intérêt de tous.

Le programme d’Alexandre de Brétigny peut se résumer en ceci : protéger nos concitoyens tout au long de leur vie, quels qu’ils soient ; en deux mots : défendre Ostaria.

Et c’est pour cela que je vous demande, aux urnes, de vous prononcer massivement pour l’élection d’Alexandre de Brétigny à la présidence de la République !

Vive la République, vive Ostaria !

D’énormes clameurs sortirent du public, alors que le président de la République serrait quelques mains qui se tendaient près du pupitre, puis qu’il s’asseyait à droite de Duroux, sur la deuxième chaise en partant de gauche, en le saluant ainsi que Jourdan.

Le bruit prit un peu de temps à diminuer, mais le chauffeur de salle reprit la main.


Chauffeur de salle : Merci, monsieur le Président ! Votre venue exceptionnelle semble en effet avoir inspiré le public de cette salle !
Désormais, notre dernier invité va entrer en scène. Le dernier, mais pas le moindre. Mesdames et messieurs, voici le Premier Ministre et candidat à la présidence de la République, Alexandre de Brétigny !

Avatar du membre
Alexandre de Bretigny
Messages : 545
Enregistré le : lun. 22 avr. 2019 10:46
Localisation : Lunont - Illonlieu
Personnage : Principal

Parti politique

lun. 16 sept. 2019 16:37

Le candidat à la présidentielle était le dernier intervenant du meeting. Il entra sur scène, accueilli aussi bien que son prédécesseur

Alexandre de Brétigny : Bonjour à tous !

Merci d’être si nombreux rassemblés aujourd’hui pour défendre Ostaria ! La cause républicaine a de beaux jours devant elle !

Cette campagne présidentielle est très intense, et parfois très virulente, malheureusement. Mais l’important est que des idées différentes puissent se faire entendre librement. J’ai de nombreux points de désaccord avec mes adversaires, mais je les respecte.

Monsieur Berg et madame Moreau ont tous deux un projet très centré sur l’absence d’immigration, ou, a minima, sur sa réduction la plus drastique possible. Leurs motivations sont compréhensibles : ils veulent défendre la culture ostarienne, qu’ils jugent menacée par ce qu’ils considèrent être une passoire, notre frontière. Cela est légitime. Mais la solution ne doit pas être de combler les trous de la passoire : elle doit être d’instaurer des trous sélectifs pour cette passoire. Nous ne devons pas interdire l’immigration, nous devons simplement, comme nous l’avons toujours fait, depuis la Ière République, alors qu’étaient au pouvoir des personnalités telles que François Dickson, Nicolas Barouel, Mathilde Picvaux ou, bien sûr, Jérôme Plassel, la limiter à des individus qui connaissent et aiment la culture et l’histoire ostariennes, et qui sont capables d’apporter à notre pays ! Nous ne devons pas accepter une immigration massive, mais une immigration sélective, pour que nous puissions accompagner les migrants qui aspirent vraiment à s’adapter à notre pays, et non pas déverser sur nos côtes des malheureux que nous ne pourrons pas accueillir, comme le préconise, entre autres, Julien Chastain. Ostaria, par sa position géographique, est amenée à être prise d’assaut par énormément de personnes désespérées. Mais les capacités d’accueil de notre pays sont limitées, nous ne pouvons pas les faire vivre dignement sur le territoire ostarien. Alors il faut absolument qu’ils ne tentent pas l’impossible, qu’ils ne prennent pas des risques de mort en utilisant des embarcations qui ont une chance sur deux de couler en chemin. Non : nous bâtirons une coopération maritime et régionale avec les pays du sud de la Phoécie, ainsi que les pays d’origine des étrangers qui tentent de migrer en Ostaria par la mer. L’objectif est simple : permettre aux migrants que nous accueillerons de se déplacer dans de vrais moyens de transport dignes d’êtres humains, et empêcher ceux que nous n’accueillerons pas de se lancer dans une vaine tentative. La clé de ce problème est, comme pour beaucoup d’autres, la concertation et l’entente. Et cela, force est de constater que la plupart de mes adversaires l’oublient. Ils oublient qu’être président de la République, ce n’est pas seulement s’occuper des affaires intérieures, mais c’est aussi et surtout les affaires diplomatiques, la place d’Ostaria dans le monde, la concertation et la discussion entre États souverains. Et, en cela, mes adversaires se croient plutôt dans une élection législative, en ne traitant pas de ce sujet d’une importance capitale.

Moi, j’ai un projet international d’envergure, qui peut se résumer en cela : rendre à Ostaria sa grandeur. Oui, c’est le slogan de monsieur Berg, candidat à l’élection présidentielle. Mais, malheureusement, son programme semble se limiter à un libéralisme et à un conservatisme pur et dur. Ces idées sont les siennes, et je les respecte, mais je lui demande : Comment voulez-vous rendre à Ostaria sa grandeur sans politique internationale ? Comment voulez-vous rendre à Ostaria sa grandeur sans un bloc d’alliés proches et fidèles à qui nous pouvons faire confiance et avec lesquels nous pouvons nous engager sur des projets ambitieux, comme l’Entente des Nations ?
Je suis le seul candidat, en réalité, à défendre l’EDN, qui est pourtant une des plus grandes réussites du mandat de Jérôme Plassel. Fonder une alliance en laquelle nous pourrions croire, voilà un combat noble, et force est de constater que nous l’avons gagné. Mais allons plus loin ! Encourageons les échanges avec elle et développons les coopérations dans tous les domaines ! Nous avons mis fin à l’isolement diplomatique de notre pays, et personne d’autre que nous ne souhaite faire perdurer cette réussite !
La réalité, c’est qu’Ostaria est déjà plus grande qu’elle ne l’a jamais été. Et cela, nous pouvons le crier fort, en gardant à l’esprit un même objectif : que dans 4 ans, en me tenant face à vous, je puisse vous dire qu’Ostaria est plus forte et plus rayonnante encore !

Vive la République, et vive Ostaria !

Une explosion de joie se fit entendre dans la salle. Des « Brétigny président ! Brétigny président ! » surgirent de partout, alors que Christian Duroux, Pierre Jourdan et Jérôme Plassel se levaient chacun de leur chaise et se plaçaient au milieu de l’estrade, avec, de gauche à droite, Duroux, Plassel, Brétigny et Jourdan. Ils faisaient tous face au public, alors que l’agitation était à son comble, se donnèrent les mains et les levèrent. Quoi qu’en diraient Berg ou l’invisible Endros, la droite était unie et rien ne l’arrêterait.

Avatar du membre
Laurent Lavaud
Messages : 98
Enregistré le : lun. 3 juin 2019 17:19
Personnage : Secondaire

lun. 23 sept. 2019 16:30

Laurent revenait encore une fois dans sa ville de coeur. Julien Chastain s'y était imposé d'une courte tête, il voulait vraiment que ce soit encore le cas au second tour. Il commença son discours assez rapidement.

Lavaud : Mes chers amis,

Comme au premier tour, le Premier Ministre tente de nous re-faire passer sa pilule sociale, la même qui a été rejetée au premier tour par les électeurs. Certes, l’écart n’est pas conséquent mais il n’empêche que comparativement aux plébiscites auxquels nous étions habitués, la majorité recule, et elle perdra jeudi le nom de majorité présidentielle.

Car voilà les résultats de la politique municipales à Ménargues, sont tombés, l’action du maire Chastain est largement bénéfique à la population puisque plus personne dans cette ville ne vit en dessous avec des moyens en dessous du revenu médians grâce aux compléments de
revenus et aux tickets de consommation, sans même que la municipalité ne soit déficitaire. La droite peut venir nous donner des leçons en gestion de budget, c’est sûr, alors que les maires de droite n’ont pas daigné bouger le petit doigt pour leurs concitoyens les plus pauvres. Mais le Premier Ministre, dont le gouvernement a clairement négligé la question sociale, veut nous faire croire qu’il est la voix des plus pauvres? C’est faux!

Car la tactique de ce chef du gouvernement consistant à jouer les vierges effarouchées dès que l’opposition prend la parole, à défaut d’avoir des arguments de fond à avancer, est déjà connue. Quand les communistes décident de soutenir les agriculteurs qui se mobilisent contre le gouvernement, la majorité répond : “j’écoute pas, les carmélistes ont commis des crimes à Cavour et les socialistes, vous soutenez les communistes, vous êtes la honte de la République”. Voilà le genre de mépris auquel s’est heurté l’opposition de gauche ces dernières années. Voilà aussi la désormais classique stratégie de la droite qui n’a eu aucun argument à nous opposer et qui préfère faire de grandes diatribes sur la République!

Car durant la mandature écoulée, il y a eu ceux qui ont été au soutien des plus démunis, des agriculteurs et des travailleurs. Et en face, il y a eu un gouvernement qui a refusé d’entendre la colère du peuple, relayée par ses élus. Voilà, le résultat de 4 ans de politique en mode sourdine, la droite est derrière parce ce que faire croire à un discours social après tant d’inaction, ça ne passe pas auprès des électeurs. Ne sous-estimez jamais la force des électeurs! N’essayez jamais de lui mentir u de le duper, cela risque de vous mettre en difficulté à l’avenir. Et c’est le cas aujourd’hui pour le Premier Ministre.

Alors qui selon vous tient un véritable discours social qui marche, chiffres à l’appui? Dans quelles villes la pauvreté a significativement reculé? Montrez au Premier Ministre qu’entre l’original et la copie bâclée, l’original est toujours plébiscité.

Vive la République! Vive Ostaria!

Après son discours, Laurent quitta la scène sous les applaudissements des très nombreux militants et sympathisants. Il alla profiter d'un bain de foule conséquent, l'objectif était de maintenir la dynamique Chastain en motivant les troupes.


Avatar du membre
Laurent Lavaud
Messages : 98
Enregistré le : lun. 3 juin 2019 17:19
Personnage : Secondaire

mar. 8 oct. 2019 09:04

Laurent avait choisi de lancer sa campagne des législatives à Lunont. Il fallait montrer l’importance de cette campagne nationale car il savait que la division de la droite donnait de grandes chances de victoire à la gauche.

Lavaud : Mes chers amis,

Nous avons perdu l’élection présidentielle. Mais petit à petit, beaucoup d’ostariennes et d’ostariens se rendent compte de l’absolue nécessité de changer ses dirigeants. Le Président de la République a fait un choix clair : il ne changera rien. Gouverner de façon solitaire et avec un mépris croissant pour de larges pans de la population, c’était possible lorsque le MUR obtenait sans difficultés la majorité absolue au premier tour. Mais l’est-ce encore quand il s’impose avec 51% des voix au deuxième tour? Plus que jamais, nous avons une opportunité énorme de remporter les élections législatives. Le règne du tout-puissant MUR touche à sa fin!

Mais si le MUR est de plus en plus rejeté, ce n’est pas uniquement sur un rejet du mode de gouvernance méprisant de la majorité actuelle. C’est surtout qu’en face, l’Union de la Gauche, unie derrière son programme commun, propose une alternative crédible et cohérente qui profitera d’abord aux citoyennes et aux citoyens de ce pays. Tout simplement, nous avons un programme destiné à donner de l’espoir aux ostariennes et aux ostariens. Où est l’espoir dans le programme du MUR? Dans les beaux discours sur les institutions vides de toute proposition? Dans la nouvelle organisation de l’armée? N’y a t-il pas des mesures plus urgentes à prendre pour les citoyennes et les citoyens?

Car le gouvernement dirigé par l’actuel Président a tout ignoré. Un grand mécontentement du secteur agricole : silence radio. La majorité s’est contentée d’ignorer les propositions au Parlement de la gauche. Le Parlement, parlons-en tiens! Car je comprendrais que beaucoup d’entre vous refusent finalement d’aller voter. A quoi bon élire une Assemblée sans réels pouvoirs et dont le rôle de contrôle de l’action de l’exécutif est mise à mal par l’article 20 de la Constitution. Nous proposerons une réforme de notre Constitution qui donnera au Parlement de la République les pouvoirs de n’importe quel Parlement dans le monde. Le pouvoir de contrôler l’action du gouvernement et même de le démettre de ses fonctions.

Car avec la Constitution actuelle, même si la gauche obtient la majorité, tout porte à croire que Marlène Tardieu sera maintenue à son poste par le Président, ou alors à défaut, qu’un Premier Ministre issu de la majorité actuelle prendra les commandes du gouvernement. Croyez vous que l’orgueil et le mépris du Président le laisseraient nommer la gauche au gouvernement? Malheureusement, je ne le crois pas.

Nous voulons croire que la justice sociale représente l’avenir pour notre pays. Pour preuve, la seule métropole qui daigne mener une politique sociale, Ménargues, semble largement satisfaite puisque son maire, Julien Chastain que je suis fier d’avoir sur ma liste, y a obtenu plus des deux tiers des voix. Alors Alexandre de Brétigny a déjà répondu à cet argument en parlant de la fiscalité trop importante qui pèse sur les ménages de Ménargues. Fiscalité qui semble mécontenter beaucoup d’habitants, on le ressent dans les votes! Car certes, la fiscalité est élevée mais compensée en partie par les tickets de consommation. Pour un ménage moyen, c’est presque la moitié des impôts versés à la ville qui reviennent dans la poche. Le système de la ville profite également à l’économie locale puisque on dénombre 17000 étudiants supplémentaires en un an, preuve de l’attractivité de la ville. Cette fiscalité élevée permet aussi de grandes idées pour la rénovation thermique des logements. Enfin, cette politique profite évidemment aux plus démunis puisque 9,41% des SDF ont trouvé un logement en un an. Alors le MUR peut trouver des arguments faibles qui ne tiennent pas la route mais le bilan positif est là et les habitants de Ménargues l’ont bien senti.

Car à l’échelle locale, il y a eu un maire de gauche actif qui a clairement réussi à créer une métropole sociale capable de donner de l’espoir à ses administrés. De l’autre côté, il y a eu 23 maires de droite aussi inactifs les uns que les autres qui n’ont donc rien fait en faveur de leurs administrés.

Alors le choix dans cette élection est simple : soit vous votez pour la liste de l’espoir qui va redonner à la démocratie parlementaire un vraie sens, soit vous choisissez l’immobilisme absolu d’une droite qui n’a pour objectif de se maintenir aux responsabilités le plus longtemps possible. N’hésitez pas, le 16 octobre, votez Union de la Gauche pour construire un gouvernement de combat au service d’Ostaria!

Vive la République d’Ostaria!


Avatar du membre
Manon Grandet
Messages : 11
Enregistré le : ven. 9 août 2019 17:41
Personnage : Secondaire

ven. 1 nov. 2019 10:30

Les équipes de la tournée de Manon Grandet était arriver à la salle dès 5 heures du matin pour commencer à préparer la scène et toute la logistique. Il était 12 h et Manon arriva sur les lieux pour faire des tests micros ainsi que visiter la salle. Pendant toute l'après-midi Manon répéta le show du soir et commençais stresser. Il fut 21 heures de le show allait officiellement commencé.

Concert de Lunont

Les 15 000 personnes présente était entrain d'applaudir la fin du concert tandis que Manon reprit son souffle pour adresser un dernier message.

Ce soir les amis nous avons dans la salle Mr de Lyset ! Nous ne sommes pas la pour parler politique mais solidarité. Ce soir est pendant toute la tournée sa marque Lux va sponsorisé la tournée et ce soir il nous fais l'honneur de nous présenté son association qui a permis à 2 personnes d'être parmi nous ce soir gratuitement ! Un tonnerre d'applaudissement pour Louis de Lyset !
Manon Grandet

Chanteuse

Avatar du membre
Louis de Lyset
Président de l'Assemblée Nationale
Messages : 61
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2019 21:06
Personnage : Principal

Parti politique

ven. 1 nov. 2019 23:24

Sous les applaudissements tenus des spectateurs un petit peu étonnés, Louis de Lyset entra sous le feu des projecteurs de la scène, fit la bise à Manon Grandet, et prit le micro en s’exclamant :

Bonsoir à tous ! Je suis très heureux d'être parmi vous ce soir, ici, à Lunont !
Je tenais tout d'abord à remercier Manon Grandet pour ce superbe concert, et Mondial Production Music pour avoir accepté de s'associer l'Aide du Cœur, pour offrir, ce soir, une soirée très spéciale à deux enfants défavorisés de la capitale ! Pour avoir mis des étoiles plein les yeux de ces enfants ce soir, je les remercie !

Je voulais ce soir vous parler brièvement de notre association, l'Aide du Cœur. Depuis deux ans déjà, nos bénévoles s'évertuent, et donnent de leur temps, pour apporter du réconfort, un repas chaud, voire un logement temporaire à ceux qui en ont le besoin. Je me tiens devant vous ce soir, pour vous faire un appel, un appel à l'aide, je vous en prie, donnez ! Ne serait-ce qu'une pièce, un sachet de pattes, ou une couverture pour que nous puisons, tous ensemble, apporter de l'aide à ceux qui en ont le plus besoin. Pour que plus jamais personne n'aie à se demander si il mangera, ou si il aura froid le lendemain !

Je vous remercie !


Louis de Lyset quitta la scène en saluant discrètement la foule, et rejoignit tranquillement les backstages
Président de l'Union Libérale
Député de l'Union Libérale
Président-Directeur Général du groupe Lux®
Image

Avatar du membre
Julien Chastain
Président de la République d'Ostaria
Président de la République d'Ostaria
Messages : 243
Enregistré le : dim. 31 mars 2019 20:20
Personnage : Principal

Parti politique

sam. 2 nov. 2019 23:49

Julien Chastain avait décidé de tenir un meeting à Lunont pour appeler au OUI pour la réforme constitutionnelle de la Gauche. Il espérait ainsi rendre son combat plus visible avant d'entamer une tournée dans les petites villes d'Ostaria pour serrer des louches et inciter la campagne à voter, elle qui était souvent la grande pourvoyeuse d'abstention. Il monta sur la scène occupée la veille par Manon Grandet.

Julien Chastain : Citoyennes, citoyens, camarades de tout le pays,

Vous n'ignorez pas quel rôle vous allez jouer prochainement dans la gouvernance de votre pays, vous n'ignorez pas quelle importance sera chacun de vos votes et chacune de vos interventions en faveur de n'importe quel choix référendaire. Aussi, il est important de parler de ces choix. Pour le moment, personne n'a eu l'audace de mener campagne en Ostaria et nous ne voyons fleurir que sur chirper des interventions velléitaires.
J'ai décidé de vous voir à travers tout Ostaria pour défendre une certaine idée d'Ostaria que je porte en moi et que j'espère vous porterez aux urnes, cette idée selon laquelle notre pays peut être gouverné par la représentation du peuple et non par une figure isolée dans sa tour d'ivoire à la suite d'une élection de partis et d'accointances. Aujourd'hui je suis à Lunont, capitale de notre nation pour porter haut et fort un message, celui-ci qui vous invite à aller voter et à aller voter en faveur du référendum d'initiative législative.

Pourquoi aller voter lors du référendum ? Parce que, depuis bien longtemps, vous avez l'occasion de donner votre avis et de façonner Ostaria selon ce qui bat dans votre poitrine et ce qui raisonne dans votre tête. Parce que maintenant, l'Union de la Gauche est parvenue à secouer le MUR et que nous sommes arrivés à remettre au coeur du débat, la démocratisation du gouvernement. Jusqu'à ce jour nul parti n'était parvenu à gagner un bras de fer contre le parti présidentiel, nous nous sommes battus pour vous donner la parole et nous vous la donnons. Cependant, de Brétigny voyant sous son cul, son trône tremblant, s'est lancé à son tour dans la convocation d'un contre-référendum qui vise à réduire de peu la puissance présidentielle tout en convoquant de nouvelles élections législatives, puisque les dernières lui déplurent grandement.
De plus, de Brétigny veut remettre les pouvoirs principaux à l'Assemblée Nationale, mais cette Assemblée perdra grandement en représentativité puisque un quart des sièges seront livrés à la liste arrivée en tête. C'est un moyen pour de Brétigny de tenter d'obtenir une majorité avec le MUR, or il oublie bien sûr que c'est l'Union de la Gauche qui a gagné les dernières législatives, aussi il favorisera par son projet de référendum un gouvernement solide pour toutes les gauches. Cela va évidemment dans notre intérêt mais nous refusons tout net d'obtenir le pouvoir par de tels moyens, car ce ne sont pas nos manières. Nous ne voulons pas obtenir le pouvoir avec une élection biaisée et non représentative de la population subordonnée à nos ordres.

Alors lors du référendum, il faudra choisir de conserver notre système électoral qui est le garant de la représentativité de la population. Nous ne pouvons pas accepter que l'organe législatif ne soit qu'au trois-quarts représentative. Nous ne pouvons pas accepter qu'un Président frustré de ne pas avoir gagné les législatives se permette de massacrer ce qu'il a encore de bon dans notre système républicain. Nous devons aller en masse remplir les urnes pour préserver notre scrutin et pour offrir à notre gouvernement la responsabilité devant les représentants de la Nation uniquement !

Vive Ostaria !

Avatar du membre
Louis de Lyset
Président de l'Assemblée Nationale
Messages : 61
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2019 21:06
Personnage : Principal

Parti politique

lun. 11 nov. 2019 21:08

Image
Image
Meeting d'ouverture de la campagne de l'UL
11 novembre 171

Ils étaient plus de 15.000 personnes à s’être déplacés au Zénith de Lunont pour assister au meeting d’ouverture de la campagne de l’Union Libérale pour les élections législatives. Comme à son habitude, la foule bouillonnait d’impatience durant la première partie de la soirée, assurée par un groupe de jazz local. Lorsqu’enfin, à 21 heures tapantes, les lumières s’éteignirent sur la scène. Laissant place à un seul et unique faisceau lumineux dévoilant aux spectateurs le Président de l’Union Libérale, Louis de Lyset. Il s’avança, sous les notes d’une musique épique en saluant la foule, arborant un sourire flamboyant, puis il s'exclama en prenant un micro :



Merci, merci à vous tous pour votre présence ce soir !

Mes très chers amis, l’Union Libérale est un parti neuf, et de facto nous voulons apporter une vague de nouveauté et de modernité sur Ostaria !

Vous aurez sûrement remarqué, en tant que citoyens ostariens, le manque de moyens accordé aux infrastructures, qui de fait, continuent inlassablement de vieillir et de se détériorer. Cette situation est devenue insoutenable, et la majorité comme le Président ne font rien pour cela. C’est bien beau de parler de modernisation des infrastructures ferroviaires, mais faudra t’il réellement qu’une école s’écroule sur nos enfants pour prendre enfin conscience que le problème est global ? Nous, membres de l’Union Libérale avons conscience de cette urgence, de ce problème qui vous impacte tous autant que vous êtes ! Il est venu, le temps du changement ! Nous vous proposons une formation politique enfin proche de vous, qui sait ce qu’est votre quotidien et quels sont les problèmes qui y sont liés. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons un plan global de modernisation des infrastructures ostariennes sur 5 ans. Et pour qu’il n’y ait besoin de le réitérer, nous mettrons en place un système de surveillance et d’évaluation des infrastructures afin d’établir un système de protection et de réhabilitation juste, et proche de vous. Car c’est ce que l’Union Libérale ambitionne être, un parti juste et proche de vous, proche des ostariens !

Nombreux applaudissements au sein de la foule massée dans le Zénith de Lunont.

Mes amis, certains d’entre vous ont des enfants, certains parmi vous ce soir sont peut-être des enfants. Ces enfants, sont notre avenir, notre avenir à tous, l’avenir d’Ostaria. Alors, enfin, nous allons mettre en place un système éducatif complet, en travaillant main dans la main avec le corps enseignant pour permettre le meilleur avenir possible à nos enfants ! Nous allons remanier le système des classes, créant un nouveau degré d’enseignement, dit primaire, précédant le degré élémentaire, comprenant deux niveaux, le CP1 et le CP2, pour que nos enfants soient accompagnés dès le plus jeune âge vers la réussite de leur avenir, et vers l’accomplissement de leurs rêves !
Qui plus est, l’Union Libérale compte mettre en place une refonte du système de contrôle continu et de la notation. Remplaçant les notes à points par des validations de compétences, avec possibilité de les rattraper lors de sessions spécifiques. Et mettant en place des contrôles nationaux dès le degré élémentaire, pour que chacun soit mis sur le même pied d’égalité qu’un autre ! Pour que chacun ait les mêmes chances, et pour que la réussite et le mérite triomphent !

Louis de Lyset est à nouveau applaudi sans retenue par les nombreux spectateurs du meeting.

Cet avenir, c’est celui dont je rêve pour Ostaria, un avenir dans lequel chacun peut devenir ce qu’il souhaite être, un avenir dans lequel il est permis à tous de rêver, un avenir dans lequel la limite de l’impossible a été brisée. Cet avenir, il sera créé par nos enfants, et eux seuls, alors nous, l’Union Libérale, tâchons de faire au mieux pour offrir le plus bel avenir possible à nos enfants, pour offrir le plus beau des avenirs à Ostaria !

Votez pour une Renaissance, votez pour l’avenir d’Ostaria. Votez pour l’Union Libérale !
Je vous remercie.

Sur ces mots, Louis de Lyset, après avoir salué la foule d’un geste de la main, quitta la scène, sous une unanime ovation de l’Assemblée.

Président de l'Union Libérale
Député de l'Union Libérale
Président-Directeur Général du groupe Lux®
Image

Avatar du membre
Erope Pendra
Messages : 99
Enregistré le : ven. 12 avr. 2019 13:41
Personnage : Principal

Parti politique

lun. 9 déc. 2019 21:20

Le long de la façade du Zénith, des larges affiches avaient été installés par l'équipe technique depuis plusieurs jours. Le but était de viser grand car tout le monde savait que ces élections municipales seraient une véritable réussite. A l'intérieur, cela faisait plus de quinze minutes que la salle du Zénith de Lunont avait était remplie à bloc. Des militants RSE PCO avaient été engagés pour chauffer la foule avant le début de meeting. Dernier meeting du premier tour. La lumière de la salle fut baissée et la scène principale éclairée. Après qu'un responsable du parti ait présenter rapidement la soirée et avoir chauffer la foule, Erope Pendra prit la parole sous un tonnerre d'applaudissements.

Erope Pendra : Chers Ami(e)s, chers sympathisants de la Gauche, militants et militantes qui depuis le début de la lutte socialiste et écologiste, donnez de votre temps et de votre force pour la faire grandir et prospérer, je suis heureux de vous voir tous réunit ici à Lunont. Notre capitale. Je vois que le projet d'alternative que l'union de la Gauche porte partout dans le pays rassemble de plus en plus et cela me rend plus déterminer que jamais à agir contre la droite dont le seul soucis est l'argent et la conservation du pouvoir entre les mains des mêmes personnes !

Il y a quatre ans de cela, nous avons échouer face à l'alliance de la droite populaire et nationaliste dont le principal acteur n'etait autre que le MUR. Aujourd'hui, je le sais, cette campagne aboutira à notre réussite. Car nous avons avec nous, la force du peuple ! Plus que jamais les forces de la Gauche sont unies pour proposer aux citoyens un véritable projet qui améliorera leur quotidien, une véritable alternative à la politique vue et revue du MUR et de ses alliés !

Durant ces quatre ans, jamais une seule fois n'a été réuni le Conseil municipal. C'est un aveu profond de l'indifférence de la droite vis-à-vis de la démocratie locale et des problématiques de notre ville ! Et cela est inacceptable quand nous vivons dans une démocratie !

Durant ces quatre dernières années, rien n'a été fait pour régler la pollution aérienne de la ville ; Aucune structure d'accueil sociale n'a été créer. Notre ville est restée inerte, morte. Car le citoyen a été oublié au profit de l'argent et du pouvoir ! Lunont et ses habitants ont été zappés !

Si je me suis représenté cette année à l'élection municipale, c'est parce que je suis convaincu que le projet que nous portons et dont il a été en grande partie fabriquer par vos recommandations, sera rendre notre ville vivante ! C'est un projet qui prend soin de la population et qui fera grandir Lunont, la capitale de notre République ! Un projet pour vous ! Un projet qui porte les réponses aux enjeux actuels ! Une véritable alternative sociale et écologiste pour les Lunontoises et les Lunontois !

Nous voulons que tout le monde puisse contribuer à l'avenir de la ville car c'est la votre. Je ne vois l'avenir qu'en commun ! Notre projet propose d'établir une politique réellement a l'écoute des enjeux quotidiens du citoyen. Pas à celui de l'argent et du capitalisme. Lunontois et Lunontoises, votre intérêt doit passer avant les logiques électorales et répétitives de la droite qui ne propose aucun réel projet ! Le MUR et ses alliés n'ont qu'un but conserver le pouvoir en employant milles et un argument électoral sans valeur.

Si vous voulez une ville morte, inerte. Où les grands projets capitalistes sont priviligiés au dépend de la sauvegarde de l'environnement et du quotidien des gens. Où le pouvoir est concentré entre les mêmes mains. Où le peuple est opprimé par la violence d'un quotidien sans vie. Choisissez le MUR et ses larbins.

Au contraire, si vous souhaiter une véritable politique municipale sociale, écologiste et démocratique, notre liste est le choix à faire ! Nous portons un projet qui veut construire l'avenir avec vous. Un avenir en commun qui soit prospère à tous et qui vaincra les problématiques des générations d'aujourd'hui tout en assurant la stabilité des générations de demain. Nous portons l'alternative qu'il faut à notre ville pour qu'elle puisse renaître et pour que tous en profitent !

Le 10 et 11 décembre, faites revivre notre ville ! Faites le choix de notre liste !
Vive la République ! Et vive Lunont !

longs applaudissements vifs et levés.
Erope Pendra
Député du RSE

Président de la FOS
Co-fondateur de la FOS
Chef du Groupe "Virnois d'Inville"

Ecrivain
Chercheur en Histoire

Avatar du membre
Marie Bonneau
Député
Messages : 252
Enregistré le : ven. 31 mai 2019 16:55
Personnage : Principal

Parti politique

lun. 9 déc. 2019 21:22

Après avoir longuement ovationné Erope, Marie monta sur scène et se dirigea vers le pupitre. Alors que le candidat était encore sur l’estrade, elle lui serra la main avant que celui ci ne redescende. Une fois installée derrière le pupitre, elle attendit quelques secondes que les clameurs s’estompent.

Bonneau : Mes chers amis,

Je suis extrêmement heureuse de vous retrouver. Quatre ans après une défaite terrible pour la gauche dans notre si belle capitale, nous avons une grande chance de nous rattraper et de gagner cette élection municipale. Car en voyant l’énergie que vous manifestez ce soir, je ne peux pas douter de nos chances de victoire, y compris au premier tour. Car avec une telle liste emmenée par des élus si déterminés, talentueux et soucieux de l’intérêt général, une défaite est impensable.

Car Lunont doit être une capitale de manière claire. Nous devons renforcer la sécurité. Pas en fermant nos frontières nationales comme le propose notre adversaire nationaliste. Pas avec de grandes réformes de réorganisation de l’armée comme ont fait nos adversaires républicains. Nous voulons au contraire que la police soit un véritable organe de proximité avec la population. Seule la confiance mutuelle entre la police et les citoyens permettra une ville sûre.

Nous serons également les candidats qui vont recréer une grande activité économique et sociale à Lunont. Car les plus sceptiques en ont la preuve. Le programme de la gauche marche puisque dans la seule ville où il a été appliqué, ce sont d’incroyables résultats qui se sont fait ressentir. La pauvreté a chuté de manière spectaculaire, sans pour autant diminuer l’attractivité de la ville, vu que le nombre d’étudiants y a d’ailleurs largement augmenté. Enfin, je concluerais en rappelant à la droite qui tente d’invoquer une prétendue impopularité de ces mesures que cette ville a davantage voté à gauche dans les scrutins nationaux que dans l’élection municipale qui a amené la gauche au pouvoir. Donc, incontestablement, c’est une politique qui plaît aux habitants. Alors Lunont sera également une ville où l’économie sera relancée, de la même manière qu’elle deviendra une ville sociale.

Lunont sera également une ville verte si vous acceptez de faire confiance à une liste de la gauche. Même si aujourd’hui, certains partis ont accepté de faire une transition électoraliste vers l’environnementalisme, le RSE reste le principal parti écologiste de ce pays. Depuis que j’ai été élu à sa tête pour la première fois en 166, ce parti défend les causes écologiques avec passion et ardeur dans le débat public. Et la composition de la liste UdG qui vous est présentée en est une preuve. Deux exemples : tout d‘abord, la tête de liste qui, avant de se lancer en politique, dirigeait une association envrionnementale. Et un quatrième position, Laurent Lavaud, ancien Premier Ministre qui a porté aux législatives de 166 une liste écologiste indépendante. Alors, évidemment, nous sommes la principale liste de l’écologie politique. Parce ce que contrairement à ce que pensent certains de nos adversaires, l’écologie n’est pas qu’une question d’urbanisme et de végétal, c’est aussi en grande partie dû aux entreprises les plus polluantes. Alors ne vous y trompez pas, seules les listes de gauche peuvent porter légitimement les idées écologistes. Car au delà de la promotion du végétal, nous proposons de vastes subventions pour mener des rénovations thermiques sur les batîments publics et le parc de logement social. Nous pouvons être très ambitieux sur ce plan et nous en avons même le devoir en tant que métropole phoécienne de première envergure.

Enfin, nous nous engageons sur un sujet tout aussi crucial : la démocratie locale et la transparence du débat public. La démocratie locale est essentielle dans la philosophie de la gauche. Pour citer mon collègue Laurent Lavaud : “la démocratie, c’est pérpetuel”. Car oui, la droite veut que la démocratie se limite aux seules élections. Nous sommes opposés à ce principe. La démocratie s’exerce dans la rue, dans la presse ou encore dans les diverses institutions législatives. C’est pour cette raison que nous proposons de faire avancer Lunont avec les citoyens soucieux de l’avenir de leur ville. Grâce à des plateformes numériques et des cahiers de doléances en mairie, les élus et le maire resteront constamment en contact avec les citoyens. Mais si les élus doivent rester connectés avec les citoyens, ils doivent également placer leur action sous la surveillance de ces mêmes citoyens. Chaque séance du Conseil Municipal sera diffusée en direct et disponible en rediffusion sur le site de la mairie, avec un résumé des votes de la séance. Dans la même optique de contrôle, nous demanderons à tous les adjoints de remplir une déclaration de revenus qui sera également disponible sur le site de la mairie. Ensuite, nous nous efforcerons de rendre la collaboration avec les lobbies publique. Car ces groupes d’influences sont importants pour connaître l’avis de diverses organisations syndicales, entrepreunariales ou associatives avant de prendre une décision. Mais leur participation ne doit pas se faire de manière cachée. C’est pourquoi nous proposons que les agendas des adjoints et du maire soient rendus publics et qu’une déclaration d’intérêts soit également remplie.

Alors, je le disais en préambule, la victoire est largement accessible. Cependant, si vous ne vous mobilisez pas le jour du scrutin, elle pourrait nous filer entre les doigts. Alors n’oubliez pas d’aller voter et de faire voter pour que Lunont devienne une ville plus démocratique, verte et sociale. Nous allons rendre à cette ville un maire actif pour qu’enfin, Lunont aille de l’avant.

Vive la République! Et vive Lunont!

Après son discours, le Zénith entier se leva pour applaudir la cheffe du parti. Elle fit alors signe aux élus du premier rang de monter sur la scène, désormais garnie d’une bonne vingtaine d’élus. Entourée d’Erope Pendra et de Laurent Lavaud, Marie continua de saluer la foule quelques minutes avant de rejoindre les coulisses avec les élus pour y retrouver les équipes du RSE.


Répondre

Retourner vers « ★ Lunont »

  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité